L’accompagnement de la périnatalité

La psychologie périnatale concerne la période délicate de la grossesse jusqu’aux premières semaines du bébé. Cette période est dite « délicate » parce-qu’elle confronte les adultes à un changement radical dans leur vie où tout est nouveau. Cette étape engendre donc de nombreuses questions, des attentes, mais aussi des angoisses ou des peurs…

Ces questions concernent tout autant les mères et futures mères que les pères et futurs pères.

Les motifs de consultation peuvent être du côté des parents ou du côté de l’enfant :

Du côté parental :

  • Anxiété et angoisses pendant la grossesse (grossesse à risque ou de la grossesse post-traumatique…).
  • Dépression, baby blues, dépression du post-partum.
  • Troubles de l’humeur pendant et/ou après la grossesse.
  • Accompagnement du devenir parent
  • Allaitement ou sevrage compliqué
  • Difficultés de procréation, fausse couche, Interruption Volontaire de Grossesse (IVG), Interruption Médicale de Grossesse (IMG), Déni de grossesse.
  • Deuil périnatal
  • Difficulté dans les premiers liens d’attachement
  • Annonce du handicap, maladie

 

Les consultations pour nourrissons ne se font, évidemment, jamais sans le parent.

 

Du côté de l’enfant, quelques signes qui peuvent vous alerter ou vous inquiéter :

  • L’évitement du regard, l’absence de gazouillis,
  • L’indifférence de votre bébé à ce qui se passe autour de lui
  • Le manque d’activité, bébé trop calme, qui dort beaucoup…
  • Les vomissements répétés, les régurgitations ou tout autre trouble de l’alimentation
  • La séparation difficile entre l’enfant et le parent,
  • Les difficultés à s’endormir, les réveils nocturnes
  • La mise en danger de son corps,
  • La propreté non acquise ou perdue,
  • L’agressivité
  • Retards : langage, marche etc…